Mon grand-père Robert Millet, alors jeune lieutenant  d'un régiment de tirailleurs algériens, dégustant une bruyère. Au dos : "Camp du Val d'Ahon, juin 1933".
 

 

Celui-ci fumait généralement des pipes en bruy╦re de la marque Ropp.
introduction
deux pipes de Saint-Cyriens
        aux armes de leur promotion
pipe d'un militaire français
        emprisonné en 1940
        en Allemagne
pipe d'un appelé du
       contingent durant la
       Guerre d'Algérie
pipe et briquet de Poilu
pipe d'un appelé d'un
       Régiment d'Infanterie
       de Marine
pipe d'un " taulard "
Vous êtes ici : pipe d'un appelé du contingent durant la Guerre d'Algérie
 

Tous les indices livrés par l'étude de cette pipe permettent aisément d'affirmer qu'elle a appartenu à un appelé du contingent durant la Guerre d'Algérie.

 

Le tuyau de cette
bruyère est en corne

 

60 1/A à l'avant du foyer est la classe d'incorporation. 60 correspond à l'année 1960 et 1/A indique que cet appelé a été incorporé en mars.

La classe d'incorporation
à l'avant du foyer

 

Pour les services qui avaient à gérer les effectifs d'incorporation, une année se divisait en 6 périodes d'incorporation. Les six premiers mois d'une année étaient regroupés sous le chiffre 1, les six autres sous le chiffre 2. Chaque tranche de deux mois portait une lettre de A à C.

La classe 60 1/A (*) indique donc que l'homme qui a fumé cette pipe a été incorporé à la date du 1er mars 1960.

Ce tableau récapitulatif donne les six classes d'incorporation de l'année 1960.

 

  janvier
A *
1 *
  incorporé en mars 1960 *
  février
  mars
B
  incorporé en mai 1960
  avril
  mai
C
  incorporé en juillet 1960
  juin
  juillet
A
2
  incorporé en septembre 1960
  août
  septembre
B
  incorporé en novembre 1960
  octobre
  novembre
C
  incorporé en janvier 1961
  décembre

 

A chaque mois " tiré " le propriétaire de ce calendrier a marqué, d'une encoche au canif, les flancs de sa pipe qui porte par ailleurs les mots " LA QUILLE " sur son tuyau.

22 encoches sont clairement visibles (12 sur le côté gauche contre 10 sur le côté droit). Ce nombre pose problème puisque les appelés du contingent faisaient 24 mois de service durant la guerre. Cet appelé a très certainement terminé, comme c'était de coutume, les derniers mois de son service en France et en a oublié sa pipe et ses deux dernières encoches…

 

 

 

12 encoches sur le côté gauche
10 encoches sur
le côté droit

 

24 mois nous mènent jusqu'à la date du 1er mars 1962 c'est à dire à 18 jours de la signature des accords d'Evian qui mettaient officiellement fin à la Guerre d'Algérie…

 

 
Retour haut de page.